Qu'est-ce que la psychomotricité relationnelle? 

La psychomotricité relationnelle s’intéresse au développement global de l’enfant : de sa motricité en lien avec sa vie psychique, affective, émotionnelle et relationnelle et de relier ces dynamiques qui s'appuient les unes sur les autres.

 

La psychomotricité permet à l’enfant à devenir un "être de communication" tout en respectant son identité. 

Comment ? Pour se construire et pour grandir l’enfant joue. L’enfant apprend parce qu’il joue avec le plaisir qu’il éprouve dans son corps et en relation à l’autre et à l’environnement qui l’entoure.

En explorant, en expérimentant avec son corps, l'enfant prend conscience de lui-même, prend conscience de l'autre, de la relation entre lui et l'autre. Il va pouvoir donc entrer dans des jeux symboliques. Il ne sera plus dans l'immédiateté des événements.

Alors, en séance de psychomotricité, on joue ! On saute, on grimpe, on roule, on se cache et on réapparaît, on détruit, on construit. On se met dedans et on se laisse tomber etc.

On joue aussi à faire le loup, le tigre, la sorcière. On joue "à se battre" ...  On est ni un loup ni un chevalier, on joue "au loup" et on joue "au chevalier". On apprend alors les limites, les limites de sa force, les limites de son corps, les limites entre l'un et l'autre. L'enfant apprend aussi à gérer son corps, à gérer ses peurs et à entrer dans des jeux "à faire semblant" et d'entrer dans un imaginaire. 

La salle de psychomotricité est un espace sécurisé et sécurisant dans lequel l’enfant va pouvoir s’exprimer à travers son corps. Il va explorer, expérimenter, ressentir, se ressentir, « se confronter » à l’espace, aux objets, à l’autre et "se dire", " se raconter" avec l’accompagnement de l’adulte. à travers ses jeux symboliques et ses jeux imaginaires.

Le psychomotricien est un accompagnateur dans le jeu de l’enfant pour qu’il puisse exprimer ses compétences, ses faiblesses, son plaisir ou son déplaisir, ses besoins et ses désirs.

L’enfant acquiert une estime de soi, une confiance en soi qui va l’aider dans son ouverture aux autres, dans ses apprentissages scolaires et dans les règles de vie ensemble.

Enfin, il y a divers aspects dans la pratique psychomotrice:

  • un aspect prévention/éducation, qui est destiné à tout enfant en développement qui ne présente pas de difficulté particulière. Les séances se font dès le plus jeunes âge: de la crèche à la fin des maternelles.

  • un aspect aide psychomotrice (petits groupes de 3-5 enfants), qui est destiné aux enfants qui rencontent des difficultés soit relationnelles,de comportement, d'apprentissage, d'attention ou de concentration,etc.

  • un aspect thérapeutique, qui est destiné aux enfants plus fragilisés qui requièrent une attention et une prise en charge spécifique. L'aide psychomotrice et la thérapie se fait en lien avec d'autres intervenants et acteurs dans l'aide apporté à l'enfant. (logopède, neuropédiatre, psychologue, école, etc) .  

Thérapie individuelle  - Groupe d'aide psychomotrice

Il s’agit d’accueillir les enfants qui éprouvent des difficultés à "être": pour communiquer, pour s'exprimer et pour agir dans le monde extérieur. Ceci peut se manifester de manières diverses:

 

  • d'un point de vue corporel: maladresses, mauvaises coordinations, crispations, schéma corporel mal intégré, mauvaise image de soi, problèmes psycho-somatiques, d'angoisses etc.

  • d'un point de vue relationnel: difficulté de communication et de contact, inhibition, instabilité, hyperactivité,TDA(H), difficultés de concentration, pauvreté des mécanismes de défense et de l'imaginaire. 

  • d'un point de vue environnemental: difficultés à manier des objets et à se situer dans le temps et dans l'espace.

 

Le champ d’application est large. Il s’agit d’accueillir chaque enfant dans sa singularité et là où il en est, en individuel ou en petits groupes selon le besoin de chaque enfant. 

 

Les séances s'appuient toujours sur le jeu libre et spontané de l'enfant dans un espace sécurisé et sécurisant. Cet espace lui permettra de se mettre en scène, de ré-actualiser sa problématique et à travers sa propre expressivité, le thérapeute va être un partenaire symbolique se positionnant dans une écoute empathique, dans l'ici et maintenant. Son attitude va permettre de saisir la demande de l'enfant et ainsi l'aider à retrouver lui-même son ré-ajustement à la relation à lui-même, à l'autre et à l'environnement.

 

Comme le dit A. Coeman: "cette pratique (tant au niveau éducatif que thérapeutique) vise essentiellement à aider l'enfant à devenir un ETRE de communication avec son identité propre."

 
En pratique,
il s'agit de séances de psychomotricité en petits groupes d'aide (3-5 enfants) ou en individuel selon le besoin de l'enfant. Chaque séance dure 3/4 d'heure, à raison d'une fois par semaine. La régularité des séances est conseillée par souci de la continuité dans leur évolution.
Dans un premier temps, j'entends la demande des parents et je fais 2 à 3 séances d'observations avec l'enfant uniquement. Ensuite, j'accueille les parents afin de faire part de mon bilan d' observations. Cet entretien est aussi un moment d'échange pour les parents pour déposer ce qu'ils ont envie de déposer. Le travail en psychomotricité est un travail à dimension thérapeutique et donc il se fait dans la longueur. En effet, je travaille au rythme de l'enfant, là où il en est, il faut laisser du temps au temps, faire confiance à votre enfant et au travail en séances afin de voir émerger une évolution. L'évolution d'un enfant est un processus et tout processus demande du temps.  
Cependant, ce travail est aussi une collaboration entre le thérapeute et les parents et un entretien parents se fait toutes les 10 séances. On refait le point su l'évolution de l'enfant. Les parents restent bien sûr libres d'arrêter le travail. Cependant, il faut me prévenir assez longtemps à l'avance et en discuter ensemble. En effet, j'ai besoin de 2 à 3 séances pour je puisse clore le travail entamé pour qu'il n'y ait pas de rupture brutale pour l'enfant.    
 
Toutes les séances sont remboursées (à raison de 10 euros/séance pour 75 séances par an) par certaines mutuelles dont la Mutualité Chrétienne. (Pour plus d'informations, cliquer sur le site de 'Union professionnelle dont je suis membre:  www.upbpf.be)